COVID-19 : à propos d'un trafic des dépouilles, « nous pensons que c'est tout simplement un acte de sabotage », dit le ministre de la Santé

COVID-19 : à propos d'un trafic des dépouilles, « nous pensons que c'est tout simplement un acte de sabotage », dit le ministre de la Santé

Le président congolais s'était dit informé lors du conseil des ministres du vendredi dernier, d’un trafic qui serait organisé consistant à pousser des familles à faire des déclarations de décès des membres de leur famille pour cause de COVID-19, moyennant rétribution financière. Samedi, le ministre de la Santé a fait une mise au point.

« Conservant les enquêtes par rapport au monnayage des cadavres, je voudrais vous informer que les enquêtes sont déjà diligentées depuis deux semaines. J'attends le rapport demain », a dit Eteni Longondo ministre de la Santé. Selon le rapport préliminaire en sa possession, « personne ne donne des informations par rapport à l'origine des informations diffusées à ce sujet. »
 
Qui poursuit, « quand on insiste, ils disent que le cadavre est déjà enterré, l'histoire est déjà passée (...) la plupart des messages sont anonymes. Il n'y a personne qui donne son nom, ni son numéro de téléphone. Nous avons contacté les médecins chefs des zones, la croix rouge... nous pensons que c'est tout simplement un acte de sabotage. »
 
TAD
 
 
 
 

E-mail