COVID-19 : « Avoir à manger à la maison fait partie de mesures barrières », s'est fendu, humanisme dans l'âme, Ramazani Shadary

COVID-19 : « Avoir à manger à la maison fait partie de mesures barrières », s'est fendu, humanisme dans l'âme, Ramazani Shadary

Un important lot des vivres et non vivres ont été remis aux membres du bureau politique et du conseil national du Parti du peuple pour la reconstruction et la democratie (PPRD), ce samedi 02 mai en son siège national à Kinshasa. Le secrétaire permanent de cette formation politique Ramazani Shadary, agissant au nom de Joseph Kabila, a de nouveau rendu disponible l'assistance sociale en ce temps de crise sanitaire mondiale et d'État d'urgence occasionné par le COVID-19, qui paralysent le fonctionnement habituel de la société congolaise.

Marcelin chisambo pour la zone Est comprennant la région du Kivu et la province du Maniema; Gaston Musemena pour l'ex-grande Province Orientale regroupant à ces jours la Tshopo, le Haut-Uele, le Bas-Uele et l'Ituri; Jean Kimbunda pour le sud-ouest du pays comprenant l'ex-grand Bandundu, Kinshasa et le Kongo Central; Marcel Tshibuyi pour l'ancien grand Kasaï qui représente le Kasaï-Central, le Kasaï-Oriental, le Kasaï, le Sankuru et la Lomami; Dieudonné Mwenze pour l'ex-grand Katanga qui reprend le Haut-Katanga, le Tanganyika, le Lualaba et le Haut-Lomami; enfin, le professeur Mboyo pour le grand Équateur aux confins nord-ouest de la RDC où l'on trouve le Nord et Sud Ubangi, la Tshuapa, la Mongala et la province de l'Equateur; des points focaux représentant les différentes zones géorgraphiques et linguistiques du pays. Ils ont été chargés par Ramazani Shadary pour distribuer cette assistance aux ressortissants de ces espaces georgraphiques résidant à Kinshasa.
 
« Si les gens sortent au lieu de respecter le confinement, c'est parce qu'ils n'ont pas à manger. Et le risque de contaminations est énorme. Avoir à manger à la maison fait partie de mesures barrières contre le coronavirus », s'est fendu, humanisme dans l'âme, Ramazani Shadary. Ce, avant d'inviter les hommes de bonne volonté, les associations et organisations à suivre cet exemple pour épauler le gouvernement face aux défis nombreux et complexes du COVID-19.
 
La rédaction
 

E-mail