×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 652

L’ÉCONOMIE DE NOTRE PAYS SE REDRESSE PETIT À PETIT » (MODESTE BAHATI)

L’ÉCONOMIE DE NOTRE PAYS SE REDRESSE PETIT À PETIT » (MODESTE BAHATI)

Dans son discours, le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo a indiqué que nonobstant la persistance de la pandémie de la Covid-19, il y a lieu de noter que l’économie de notre pays se redresse petit à petit. La croissance pour 2021 et 2022 est révisée à la hausse, de 5,4% à 6,2%. Cette dernière est littéralement soutenue par une production minière plus élevée que prévue et un rebond de la croissance non extractive.

Du point de vue économique, insiste-t-il, la Rdc connaît un démarrage prometteur de son programme soutenu par l’accord de facilité élargi de crédit du 15 décembre 2021, lequel a été approuvé par le FMI, et a favorisé le décaissement de 212,3 millions de dollars américains en faveur de la RDC, afin de renforcer les réserves nationales, compte tenu des risques d’inflation. Cet accord continue à soutenir le programme des réformes à moyen terme, afin de favoriser la stabilité macro-économique et le développement durable. Ceci n’est possible qu’en intensifiant la mobilisation des recettes intérieures par le renforcement de la bonne gouvernance, et en soutenant la politique monétaire qui, du reste, demeure la clé de succès du programme de réforme comme réponse aux besoins sociaux et aux infrastructures de base.

Et de poursuivre que le budget 2022 doit être le soubassement à la reprise économique à travers la gestion des dépenses d’investissement des infrastructures de base, et ce, en vue non seulement d’accélérer le processus de l’émergence et la lutte contre la pauvreté dans notre pays, mais aussi de procéder à son désenclavement par la création des richesses.

Il a de ce fait encouragé le Gouvernement à déployer ses efforts dans ce sens par la gestion saine des dépenses d’investissement public et cela d’autant plus que le taux de dépense d’investissement public a connu un accroissement de 68,1% par rapport à leur niveau de 2021, soit de 37,7% des dépenses du Budget général.

« C’est là, l’un des moyens de réduire la pauvreté et de créer des richesses. C’est pourquoi, je salue à titre indicatif, le lancement en janvier 2022 des travaux de construction du port en eaux profondes de Banana à Moanda dans la Province du Kongo-Central Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République », affirme-t-il.

Ce projet, à l’en croire, dont l’investissement estimé à 1,3 milliards de dollars américains, va développer les capacités de la RDC en termes de commerce et de logistique, tout en accompagnant la croissance du pays et en jouant un rôle capital dans l’intégration régionale. Grace à ce projet, notre pays aura une ouverture sur la mer avec la possibilité de recevoir des navires de grandes capacités. Il s’agit là d’un atout majeur pour la RDC qui pourrait accroître non seulement le volume des échanges commerciaux internationaux, mais aussi parvenir à développer une zone industrielle et logistique capable de créer des emplois pour nos concitoyens. Aussi, le Sénat soutient-il la construction de cet ouvrage dont l’importance pour le développement de notre pays n’est plus à démontrer.

 

Lepouvoirdupeuple


E-mail
Image
Image

Bi-hebdomadaire d'informations et d'analyses politiques(Groupe de Presse LD MULTIMEDIA). Editeur Responsable Louis d'or BELEKELAYI

Recevez notre lettre d'Information

Restez informés de notre actualité

Utilisateurs