Discours de Félix Tshisekedi : le FCC répond « incessamment »

Discours de Félix Tshisekedi : le FCC répond « incessamment »

Après le très attendu discours du président congolais Félix Tshisekedi vendredi 23 octobre dans la soirée, le Front commun pour le Congo (FCC) de son prédécesseur Joseph Kabila, dit s'abstenir de tout commentaire pour l'instant, le temps de réunir « les détails. » Ce fut à travers un tweet.

« Le FCC s'abstient de tout commentaire sur le message du Chef de l'État fait à la Nation ce jour. La famille politique de Joseph Kabila fera connaître sa position officielle incessamment après en avoir recueilli les détails », peut-on lire sur le compte Twitter officiel de cette plateforme politique.
 
La position de Joseph Kabila à travers sa famille politique est donc attendue, au regard de l'ampleur des décisions prises par le président Tshisekedi, qui promet l'ouverture des consultations dès la semaine qui commence, avec des leaders politiques et sociaux représentatifs, pour aboutir à la création de ce qu'il appelle « l'Union sacrée de la Nation », en d'autres termes, une méga-plateforme politique. Pour quelle fin ? 
 
Plusieurs analystes y voient son souhait de contourner la coalition FCC-CACH, lui qui regrette les divergences persistantes entre les partenaires au pouvoir. Et surtout rééquilibrer le rapport des forces politiques.
 
Son discours de ce jour intervient dans un contexte de tensions, nées entre autres de la prestation de serment de trois nouveaux juges membres de la Cour constitutionnelle, après leur nomination au mois de juillet dernier. Procédure de nomination jugée irrégulière et illégale par le FCC. Dans les faits, la guerre autour du contrôle des institutions de la République est ouverte.
 
Tony-Antoine Dibendila

E-mail