Le FCC et le PPRD sont dans l'attente de la dissolution de l'Assemblée nationale

Le FCC et le PPRD sont dans l'attente de la dissolution de l'Assemblée nationale

La communauté internationale suit de près l'évolution de la situation politique en RD Congo ces dernières heures.

Une source digne de foi révèle que le corps diplomatique à Kinshasa n'aurait pas regarder les choses dans la même direction que la première institution du pays quant à ce qui s'est passé au Palais du peuple et la manière dont cela s'est passé, dans une confusion insecurisante à tous points de vue. Voilà pourquoi la cérémonie de prestation de serment a été boudée par les ambassadeurs en poste à Kinshasa.
 
De son côté, le Front commun pour le Congo (FCC) avec en tête le PPRD de Joseph Kabila, dans un communiqué rendu public tard dans la soirée, remercient leurs cadres pour la discipline et le respect des consignes données pour refuser de cautionner l'illégalité dans une cérémonie de présentation de serment anti-constitutionnelle. 
La plateforme de Joseph Kabila Kabange dit attendre la dissolution de l'Assemblée nationale, la révocation du Premier ministre pour mieux agir et en tirer toutes les  conséquences constitutionnelles. 
 
Le FCC avec le PPRD en tête maintiennent tout compte fait leur position selon laquelle le Président de la République pourtant lié par son serment constitutionnel contenu dans l'article 74 de la constitution a plusieurs fois en l'espace de deux ans violé intentionnellement la constitution, fondement de la démocratie comme dans toutes les nations de veille civilisation démocratique.
 
La rédaction

E-mail