Kinshasa : la commune de Bandal et OGEC s'unissent en faveur des actions communautaires [opinion]

Kinshasa : la commune de Bandal et OGEC s'unissent en faveur des actions communautaires [opinion]

Transformer un rêve en realite relève de la volonté individuelle ou collective. C'est ce postulat qui dicte la détermination affichée par l'autorité communale de Bandalungwa, Bayllon Thierry Gaibene, qui a donné, depuis qu'il en a pris les rênes, des signes d'un engagement pour le développement harmonieux de l'entité administrative dont il a la charge. L'opération "Kin bopeto", initiative du premier citoyen de la ville, Gentiny Ngobila Mbaka, dont Bandal constitue le fer de lance, ne devrait pas demeurer un simple slogan, mais plutôt une réalité.

Chaque jour, le bourgmestre de cette commune s'active à faire prendre conscience à ses administrés en prêchant par l'exemple. Des actions de salubrité s'effectuent continuellement afin d'assainir notre environnement. C'est dans ce cadre que l'Organisation pour la gestion de l'environnement au Congo (OGEC), une structure intervenant en faveur du développement durable, s'engage dans un partenariat avec Bandal pour mener des actions de proximité choisie (une fois de plus) comme commune pilote en vue de réaliser un projet social. Ceci intègre la formation et l'encadrement de la population dans la gestion de l'environnement par la sensibilisation principalement. 
 
Passés les premiers échanges qui ont balisé le terrain, place à des rencontres informelles entre les équipes intervenant dans ce domaine afin de poser véritablement les jalons d'un partenariat qui se tisse. 
 
Œuvrer la main dans la main
 
La 3 ème rencontre présidée mercredi par Bayllon Thierry Gaibene avec à ses côtés Francis Useni Mwadibandu, qui préside aux destinées de cette ONG, a donné le coup d'envoi de cette coopération dont le citoyen devrait être le bénéficiaire. Cette structure, déjà présente depuis sa création le 3 juillet 2001 dans des actions concertées avec notamment l'Hôtel de Ville, OVD (Office des voiries et drainage), DGRAD (une régie financière) et des entreprises privées, est aussi en partenariat depuis le 3 septembre 2011 avec le ministère de l'Environnement.
 
L'autorité communale a donné la preuve de son adhésion à la sollicitation de l'Ogec dans l'aboutissement de ce projet de sensibilisation de la population sur diverses thématiques liées la protection de l'environnement. Francis Useni qui a souligné « l'importance d'une approche participative de tous comme éléments actifs pour un développement collectif en faisant intervenir tous les bras valides de la société », il a fait œuvre de pédagogie afin que cette action qui se prépare soit bien appréhendée par la communauté.
 
Louant au passage la prise en compte par le bourgmestre de Bandal d'une catégorie de la population (des sourds-muets), une frange de la société qu'on aurait « tort de considérer comme laissés-pour-compte, qui donne satisfaction dans l'exécution des tâches de salubrité dans cette commune. Tout est à mettre au crédit », a-t-il indiqué, de l'autorité communale qui les fait participer à l'action communautaire pour qu'on ne les marginalise pas...
 
Le développement étant une affaire de tous et non celle de seules autorités, il a invité tous les résidents à s'y impliquer massivement afin que la mayonnaise prenne pour le plus grand bien de la collectivité.
 
La rédaction

E-mail