Manu Birato, ex-haut cadre de l'UNC, adhère au PPRD le parti de Joseph Kabila

Manu Birato, ex-haut cadre de l'UNC, adhère au PPRD le parti de Joseph Kabila

Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) a procédé à « une grosse adhésion ». Un haut cadre cofondateur de l'Union pour la nation congolaise (UNC), Manu Birato, acteur majeur au  Sud Kivu et important opérateur économique du secteur hôtelier à Bukavu, adhère ce vendredi 14 août au Parti de Joseph Kabila, devant des centaines de militants, bravant la canicule de midi, dans les enceintes du siège national à Kinshasa. Son serment de loyauté envers « Le Raïs », durant son discours du jour, a été reçu par Emmanuel Ramazani Shadary, le secrétaire Permanent de cette formation politique.

L'adhérent, invité à adresser son mot aux cadres et militants du PPRD, avant la signature de son acte d'adhésion et l'obtention de sa carte de membre auprès de Ramazani Shadary, a tenu remercier les cadres et militants. « Je me sens en un enfant prodigue qui s'est rebellé face aux intérêts de son papa », a-t-il dit.
 
Avant de poursuivre, « mon rôle est désormais d'aider le parti à reconquérir le pouvoir...
J'ai quitté l'UNC parce que j'ai senti que les intérêts de notre province  le Sud-Kivu n'étaient pas respectés. Et là je suis de retour à mon parti. »
 
Avant que l'ancien candidat président de la République prenne la parole.
 
« N'ayez pas peur ! C'est l'homme qui a peur. Nous sommes ici pour l'adhésion de notre camarade venu du Sud-Kivu. Aujourd'hui on ne parlera pas de l'actualité, mais on le fera dans très peu... Ouvrez vos yeux, le PPRD est le plus grand parti de ce pays. Je le répète aujourd'hui, dans ce pays, il n'y a qu'un seul grand prêtre, c'est Kabila. Quand je le dis, ça fait très mal aux autres. »
 
Pour compléter, « notre camarade Henry Maggie est arrêté, un prisonnier politique. Il est en prison juste parce qu'il a parlé. Il va sortir, et il va encore parler. 18 mois n'est pas beaucoup, il va sortir et il aura un grand poste au sein du parti. Ils sont en train de l'endurcir. Nous allons acheté à manger pour lui et sa famille, nous irons le rendre visite en prison. »
 
Face à Marcellin Chisambo venu droit de Sud-Kivu, les secrétaires permanents adjoints Lucain Kasongo et Ferdinand Kambere... L'équipe ayant accompagné l'opérateur économique a été présentée à l'assistance. 
 
« C'est un signal positif, tout marche très bien donc », s'exclame à la fin, tout excité, un militant.
 
Tony-Antoine Dibendila

E-mail