RD Congo : Martin Fayulu assure avoir accordé son « pardon » et ne veut « rester dans le passé »

RD Congo : Martin Fayulu assure avoir accordé son « pardon » et ne veut « rester dans le passé »

L'opposant congolais et ancien candidat président de la République Martin Fayulu, s'est exprimé devant la presse ce weekend, depuis les USA où il séjourne.

Il rassure autour d'une nouvelle donne qui pourra orienter ses agissements politiques : Avoir accordé son pardon. Ce, en rapport avec les résultats de la dernière présidentielle qu'il a toujours affirmé avoir remporté. Gardant toutes fois sa proposition sur la table.

« Un chrétien a deux valeurs, deux seulement : la première c'est l'amour et la deuxième c'est le pardon. Moi j'ai pardonné, maintenant je ne vais pas rester dans le passé, je suis dans l'avenir. Que faire dans l'avenir ? La proposition est sur la table... Ceux qui ne pardonnent pas, c'est ceux qui ne veulent pas reconnaître qu'ils ont volé. C'est ça le problème, parce que vous dites pardonner mais ceux qui ont volé, ceux qui ont fauté doivent reconnaître aussi qu'ils ont tord et ils doivent se repentir », a dit Martin FAYULU, président du parti ECIDE.
 
Il a longtemps rejeté les résultats des dernières élections générales, y compris bien sûr la victoire de l'actuel chef de l'État congolais Félix Tshisekedi. Proposant « un plan de sortie de crise », dont les grandes lignes sont la mise en place d'un Haut conseil national des réformes institutionnelles (HCNRI) qui devra réformer entre autres la CENI et la Cour constitutionnelle, et sera dirigé par Lamuka, la plateforme de l'opposition qui l'a soutenu. Mais aussi accorder une transition de 18 mois au cours de laquelle la coalition au pouvoir FCC-CACH gardera les rênes.
 
Le président en exercice a déjà répondu par un « non », précisant ne pas voir l'utilité d'une telle proposition.
 
Tony-Antoine Dibendila
 

E-mail