RD Congo : « Nous avons l'impression, comme si on veut ici instaurer petit à petit une dictature », Ramazani Shadary

RD Congo  : « Nous avons l'impression, comme si on veut ici instaurer petit à petit une dictature », Ramazani Shadary

L'interpellation du vice-premier ministre en charge de la justice Tunda Ya Kasende, cadre du Front commun pour le Congo (FCC) de l'ancien président Joseph Kabila, a sérieusement remué l'actualité dans la soirée de samedi 27 juin. Sa famille politique s'est exprimée dans les médias, exigeant la rupture de la coalition au pouvoir si le partenaire du Cap pour le changement (CACH) du président Tshisekedi n'en veut plus. Ramazani Shadary devant la presse, s'est voulu on ne peut plus clair.

« Nous avons l'impression, comme si, on cherche à étouffer la démocratie. Nous avons l'impression, comme si on veut ici instaurer petit à petit une dictature, plus forte que celle que Mobutu a mis ici en République démocratique du Congo à l'époque Zaïre. Nous disons nous PPRD, parti avant-gardiste, le parti le mieux implanté dans le territoire national, le parti qui a plus d'élus au niveau national et au niveau provincial, nous disons non, et nous allons résister contre cette dictature qui est en train de naître dans ce pays. »
 
Et de poursuivre, « s'ils ne veulent plus de la coalition nous avons dit haut et fort, que nous voulons qu'on aille directement vers les conséquences constitutionnelles. Ça signifie mettre en place la cohabitation où le FCC qui a la majorité dans les chambres gère la République et ce sera le FCC qui sera responsable de ses actes devant le peuple. »
 
Pour conclure, « nous sommes pour l'État de droit. Vous savez ce qui s'est passé ici, on a parlé du procès de 100 jours, c'est un ministre de la République. Le vice-premier ministre Tunda qui a instruit le Parquet pour aller enquêter de ce qui se passe pour le dossier de 100 jours. Ce n'est ni un magistrat, ni un président de la République, c'est le ministre Tunda qui a fait ça, pour que l'État de droit règne dans ce pays. »
 
Tony-Antoine Dibendla
 

E-mail