L'honorable Louis d'or Balekelayi enterre avec honneur un membre de sa Fondation, et fait le tour de gros enjeux du Mont Amba

L'honorable Louis d'or Balekelayi enterre avec honneur un membre de sa Fondation, et fait le tour de gros enjeux du Mont Amba

Pour aider sa base, il ne suffit pas de sièger à l'Assemblée nationale. C'est le Credo de l'honorable Louis d'or Balekelayi qui continue à se réclamer véritablement élu du Mont Amba, une circonscription électorale de la capitale congolaise. Aux antipodes de ceux qui siègent frauduleusement à la faveur de la correction des erreurs matérielles par la chambre dite abusivement spéciale de la Cour constitutionnelle, Louis d'or Balekelayi se veut un homme de terrain. Informé la semaine dernière de la mort d'un de ses collaborateurs et membre de la Fondation qui porte son nom, en la personne de Aristote Moma, la trentaine révolue, à la suite d'une courte maladie, Louis d'or Balekelayi a mobilisé toute sa base pour rendre les hommages mérités à l'illustre disparu ce samedi. Récit.

Moma, résidant dans la commune de Lemba a été l'un des coordinateurs clés  de sa campagne électorale de 2018 dans la même commune. Très engagé dans les projets d'entrepreneuriat des jeunes, il s'est éteint la semaine dernière à l'hôpital Omeco de Matete. Samedi matin, à la levée de sa dépouille de l'hôpital Saint Joseph de Limete, Louis d'or Balekelayi qui n'a pas manqué de contribuer à l'organisation des funérailles a été présent sur le lieu entouré de ses lieutenants.  Après la levée de la dépouille et la procession vers le cimetière, il a exhorté sa base représentative de cinq communes du Mont Amba à la loyauté.
 
« Comme vous le savez, notre siège a été vendu à 75.000 dollars. On nous a empêché de siéger pour des raisons politiques. Nous avons obtenu gain de cause sur le plan international pour obtenir du gouvernement de la RDC une réparation Politique. Mais jusqu'à ce jour, rien n'est fait. Nous avons obtenu vers la fin du mois de décembre 2019 les fermes promesses des autorités quant à cette solution politique. Mais nous attendons toujours. Bien que la patience ait ses limites parce que j'ai un arrêt de la Cour constitutionnelle, irrévocable et opposable à tous, nous faisons confiance d'abord au président de la République démocratique du Congo qui est favorable pour cette solution politique selon ses émissaires, mais aussi à toutes les institutions concernées. Notamment l'Assemblée nationale, qui ne renvoit pourtant pas de signaux positifs jusqu'à ce jour », a-t-il déclaré.
 
Confiant en son avenir Politique, l'élu de Mont Amba qui invite le Front commun pour le Congo (FCC), sa plateforme, à s'impliquer aussi dans la recherche de la solution à ce problème des élus injustement invalidés sans condamnation publique de l'abomination de la Cour constitutionnelle. En attendant, face à la démission des députés dits élus du Mont Amba qu'on ne voit pas sur le terrain pendant ce temps de la pandémie de Coronavirus, l'honorable Louis d'or Balekelayi continue à assister la population du Mont Amba dans les limites de ses moyens. Il faut rappeler que récemment, il a distribué des masques à une bonne partie de sa base du Mont Amba face à la menace de la COVID-19. Et noter qu'à ce jour, Limete et Lemba sont les communes les plus touchées par l'ennemi invisible, le Coronavirus.
 
En outre, Louis d'or Balekelayi invite le gouvernement, au nom de la population du Mont Amba, à achever les travaux de réhabilitation du pont qui relie la commune de Ngaba à celle de Lemba, vu son enjeu économique et social, mais aussi la finition des travaux de l'avenue Biangala, conditionnée par le payement de la contrepartie du gouvernement congolais à l'entreprise égyptienne. Aussi plaide-t-il pour le désengorgement du camp Kabila initialement construit pour abriter 5000 personnes en tenue, mais aujourd'hui débordé par environ 15000 ménages. 
 
L'élu de Mont Amba invite le chef de l'État, lui-même ressortissant du Mont Amba, à songer à la réhabilitation de la Foire internationale de Kinshasa pour la promotion de la culture congolaise et à doter les 5 communes de ce district des stades municipaux sans oublier les canalisations d'eaux usées ou de pluie dans la commune de Kisenso, pour éviter les inondations qui ont fait des victimes l'année dernière. Jusqu'aujourd'hui certaines victimes passent nuit à la belle étoile dans l'enceinte de la maison communale de Lemba. Les promesses du gouvernement restent lettre morte jusqu'à ce jour. Louis d'or Balekelayi fait enfin un plaidoyer pour la construction des latrines publiques au quartier Pakadjuma dans la commune de Limete, et l'encadrement des femmes maraîchères du quartier Kingabwa. L'insécurité à cause du phénomène kuluna dans le Mont Amba constitue également une préoccupation de l'honorable Louis d'or Balekelayi.
 
La rédaction

E-mail