Arrestation de Jean-Jacques Mamba : Celestin Musawu parle d'une pression faite sur la justice

Arrestation de Jean-Jacques Mamba : Celestin Musawu parle d'une pression faite sur la justice

« Il faut respecter les prescrits de la constitution.  Si cette arrestation est intervenue sans que les immunités ne soient levées,  la conférence des présidents des groupes parlementaires ont soupçonné qu'il s'agirait plutôt d'une certaine  pression que subirait la justice. Et nous ne pouvons pas consolider la démocratie avec une justice qui fonctionne à double vitesses ». C'est ce qu'a déclaré Celestin Musawu, rapporteur de l'Assemblée nationale, au terme de la conférence des présidents samedi après l'annonce de l'arrestation du député du Mouvement de Libération du Congo Jean Jacques Mamba.

Abondant dans le même sens, la déclaration des présidents des groupes parlementaires lue à cet effet  par le député Didier Manara du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie, confirme la présence des signataires de cette pétition qui sont prêts à témoigner  que le député Mpiana aurait bel et bien apposé sa signature. C'est pourquoi l'Assemblée nationale a demandé la  libération sans condition de Jean Jacques Mamba et  que les poursuites judiciaires initiées contre sa personne soient arrêtées, conformément à l'article 107 de la constitution de la RDC.

Moïse Babungi
 
 
 

E-mail