En RDC, l'ensemble de communautés religieuses traditionnelles exigent « le desaveu » du prédicateur Pascal Mukuna

En RDC, l'ensemble de communautés religieuses traditionnelles exigent « le desaveu » du prédicateur Pascal Mukuna

La plainte deposée contre le prédicateur évangélique congolais Pascal Mukuna crédibilise, pour des organisations religieuses telles que celles affiliées aux « Églises autochtones », la sextape dont ce dernier est au centre.

Il est accusé par madame Mamie Tshibola, épouse de son défunt collaborateur Katshia, de « viol, rétention illicite et menace de mort. » Samedi à la Tshangu (est de Kinshasa), les églises Autochtone, Traditionnelle, Bangunza et Mpeve ya Alongo ont tenu une déclaration, demandant « l'excommunication » et le « desaveu » de Mukuna pour avoir été au centre des « images pornographiques circulant dans les réseaux sociaux exposant sa nudité. »

« Réaffirmons notre attachement au respect de la culture africaine, soucieux de l'identité et du respect des valeurs sacrées du Berger de l'Eglise. Nous avons suivi avec regret les images  pornographiques circulant dans les réseaux sociaux exposant la nudité de monsieur Pascal Mukuna, Évêque de l'eglise ACK (Assemblée chrétienne de Kinshasa, ndlr), en plein rapport sexuel avec madame Mamie Tshibola, veuve de monsieur Katshia, ancien collaborateur du précité, dans son véhicule à Binza Météo », ont dit ces personnalités des communautés religieuses traditionnelles.
 
Qui ont poursuivi, demandant en outre quelques sanctions contre le prédicateur jugé égaré. « Indignés et humiliés, condamnons avec force l'acte posé par cet homme Mukuna Pascal de l'ACK : Qu'il soit excommunié de la communauté pastorale; qu'il soit désavoué par tous les croyants, afin de conserver jalousement notre culture africaine; nous demandons au Procureur général de se saisir du dossier. »
 
Le texte, lu devant la presse par le rapporteur Mampasi Matondo, a été à l'immédiat approuvé par Mangelesi Lubasa, « le président général des églises autochtones au Congo. » Masamuna Omega pour le compte des Bangunza, Ngombe de Mpeve ya Alongo, Okito Mulemba de l'église Traditionnelle et Luzolo Landu de l'Autochtone, ont donné plein avis.
 
TAD

E-mail