RDC : Une importante structure kasaïnne se désolidarise du prédicateur Pascal Mukuna, accusé de « viol et menace de mort »

RDC : Une importante structure kasaïnne se désolidarise du prédicateur Pascal Mukuna, accusé de « viol et menace de mort »

Le Mouvement du peuple congolais contre le retour de la domination étrangère (MPCRDE), dont les membres sont ressortissants de l'espace Kasaï, cette région congolaise au centre de la République démocratique du Congo,

s'est « désolidarisé » des discours et démarches du prédicateur évangélique congolais Pascal Mukuna qui fait objet d'une plainte pour « viol, rétention illicite et menace de mort », ce vendredi à travers un communiqué nous parvenu. Les signataires de la déclaration, ressortissants de l'ex-grand Kasaï, appellent le président congolais Félix Tshisekedi à « faire respecter les lois de la République » si les faits reprochés au « pasteur Mukuna sont avérés. »

« Considérant les sorties médiatiques de l'évêque Pascal Mukuna de l'ACK (Assemblée chrétienne de Kinshasa, ndlr) qui a totalement abandonné la pastorale pour le salut des âmes au profit de la politique active axée sur la haine et la  diabolisation personnelle; 
 
Étant entendu que ce comportement est susceptible d'ébranler la cohésion et l'unité nationales, prenant acte tout en laissant à la justice le soin de faire son travail en rapport avec des photos et vidéos en circulation sur les réseaux sociaux et qui compromettent le statut dudit pasteur et fait voler les espoirs du peuple de Dieu sous sa responsabilité », dit la déclaration en premier lieu...
 
Et de déclarer « la désolidarisation totale du peuple du grand Kasaï que nous représentons vis-à-vis de la démarche du pasteur Mukuna visiblement instrumentalisé par une main noire nationale et internationale; invitons les institutions de la République et très respectueusement le président de la République à faire respecter les lois de la République sur les faits sus évoqués et la dignité de la femme congolaise si les cas reprochés, pasteur Mukuna qui joue un rôle bien que non officiel à ses biens, sont avérés. Il y va de son avenir politique; invitons nos frères de l'espace grand Kasaï à faire preuve de reconnaissance après plus de trois décennies sans exercer la magistrature suprême aujourd'hui dans nos mains grâce à Joseph Kabila, descendant comme Félix Tshisekedi de Ilunga Mbili et Sanga Lubangu. Les propos et démarches de Pascal Mukuna n'engagent nullement le peuple du grand Kasaï. »
 
Le prédicateur congolais au cœur de la déclaration, fut un fervent défenseur du pouvoir de Joseph Kabila, le prédécesseur de l'actuel président congolais, avant de se muer en son pourfendeur au lendemain du départ de ce dernier au pouvoir. Le prédicateur est accusé de viol par une de ses ex-proches, dans un contexte où la justice congolaise remet ses plumes.
 
TAD

E-mail