RDC: position du Conseil supérieur de la défense face à l’énième agression rwandaise

 

 

Le chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi, en sa qualité de commandant suprême des Forces armées de la République démocratique du Congo et de la Police nationale congolaise, a présidé, mercredi 15 juin 2022 à Kinshasa, une réunion extraordinaire du Conseil supérieur de la défense élargie aux présidents de deux chambres du Parlement et aux responsables des services de sécurité.

Au menu de cette réunion, la situation sécuritaire à l’Est de la République démocratique du Congo, particulièrement dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) marquée par l’occupation et le pillage de la cité frontalière de Bunagana par le Rwanda sous couvert des terroristes du M23.

Dans son compte-rendu sur les antennes de la télévision nationale, le porte-parole du gouvernement et ministre de la communication, a fait savoir que cet acte constitue une énième agression et une violation délibérée de violer l’intégrité territoriale de la RDC.

« Cette habitude belliqueuse du Rwanda précède une stratégie annoncée et programmée de troubler une nouvelle fois la paix et perturber la quiétude des paisibles et innocentes populations » a-t-il dit.

Et d’affirmer que : « La république démocratique du Congo est déterminée à défendre chaque centimètre carré de son territoire ».


Tirant les conséquences de cette situation et consécutivement à la réunion du 27 mai dernier, le Conseil supérieur de la défense a rappelé l’exigence faite au Rwanda de procéder au retrait immédiat de ses troupes sous couvert des terroristes du M23 du sol congolais; ainsi que la demande formulée au gouvernement congolais de suspendre tous les protocoles d’accords et conventions conclues avec le Rwanda »

Par ailleurs, a-t-il ajouté, le Conseil supérieur de la défense a salué les efforts de paix et de médiation engagés par le président angolais Joao Lourenço dans le cadre de la CIRGL et du président kényan dans le cadre de la communauté de l’Afrique de l’Est.

« Le Conseil supérieur de la défense, saluant l’élan patriotique de la population congolaise pour le soutien indéfectible aux FARDC, a réaffirmé la volonté du pays de Lumumba de poursuivre le processus de paix de Nairobi en cours pour la pacification de l’Est du pays et de la sous-région » a renchéri Patrick Muyaya.

Enfin, « Le conseil supérieur de la défense a demandé au gouvernement d’assurer la prise en charge immédiate de la population en détresse, victime des actes barbares qui ne resteront pas impunis. Et ce avant, d’encourager le gouvernement de mettre davantage les moyens nécessaires à la disposition des forces loyalistes pour assurer la défense et l’intégrité du territoire national » a-t-il conclu.

Notons que cette réunion extraordinaire du conseil supérieur de la défense intervient après l’occupation de la cité frontalière de Bunagana par les rebelles du M23 soutenus selon les autorités Congolaises par le Rwanda en début de la semaine en cours. Des manifestations et des protestations sont, depuis lors, enregistrées au pays et à l’étranger.

Le Pouvoir / Badi News


E-mail
Image
Image

Bi-hebdomadaire d'informations et d'analyses politiques(Groupe de Presse LD MULTIMEDIA). Editeur Responsable Louis d'or BELEKELAYI

Recevez notre lettre d'Information

Restez informés de notre actualité

Utilisateurs