×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 652

RDC : Modeste Bahati, popularité évidente, poids politique quantifiable. Incomparable à des leaders de popularité virtuelle (Tribune de Louis D’or BALEKELAYI)

RDC : Modeste Bahati, popularité évidente, poids politique quantifiable. Incomparable à des leaders de popularité virtuelle (Tribune de Louis D’or BALEKELAYI)

Depuis un temps, les ennemis du duo TSHISEKEDI-BAHATI au service du peuple déversent une logomachie creuse dans l’opinion autour des notions de popularité et de poids politiques.

Ce débat oiseux alimenté par ceux qui ont peur de voir le Président Felix TSHISEKEDI rempiler en 2023 avec le soutien de l’Autorité morale de l’AFDC-A et Président national statutaire de l’AFDC a un seul but nuisible. C’est de tenter de mettre le sénateur Professeur Modeste BAHATI LUKWEBO, Président du sénat sur le même piédestal que d’autres leaders proclamés populaires par leurs robots communicants.

Il y a lieu de réduire les limites de leur sous information sur les deux notions de popularité et de poids publique. D’abord, il faut à cet effet, distinguer la population virtuelle et la popularité évidente. Les leaders jouissant de la popularité virtuelle ou éphémère sont ceux qui, à l’occasion d’une descente dans un coin du pays, mobilisent les fonds pour leur accueil et pour les meetings. Aussitôt après, tous les mobilisés disparaissent. Et donc pas d’encrage populaire à la base. Plus grave encore, Ces leaders se croient curieusement populaires pour avoir construit Ecoles, Hôpitaux etc.

D’autres encore se croient populaires pour leur capacité à drainer des foules alors que dans les urnes lors des deux scrutins derniers de 2011 et 2018 n’ont pas prouvé de quoi ils étaient capables pour les candidats qu’ils ont porté. Preuves, des contestations post électorales.

Ensuite, aux antipodes de cette popularité virtuelle, il y a la popularité évidente. Celle-ci se constate lorsqu’un leader qui a une base réelle se rend dans un coin du pays. Il est accueilli par ses sympathisants, militantes et militants bien identifiés et repartis dans les organes statutaires de base du parti. C’est ce qu’on appelle « popularité évidente » 

Le Professeur Modeste BAHATI est l’un de ces rares leaders politiques congolais jouissant de cette popularité évidente. Le Président national statutaire de l’AFDC et Autorité morale de l’AFDC-A est bel et bien populaire. Il a une base militante de son parti présente sur toute l’étendue du territoire national, visible et rassurante, organisée et loyale par conviction. Il s’agit là d’une popularité quantifiable contrairement à la population virtuelle qui est éphémère. Apres ses descentes sur terrain, la base quantifiable se mobilise et après, elle réintègre les organes du parti.

Ensuite, quant à la notion de poids politique, celle-ci ne se mesure pas par la construction des Ecoles, Hôpitaux, Universités et autres. Non, le poids politique se mesure par le nombre d’élus dans les instances délibérantes nationales et provinciales, mais aussi à la rigueur par le nombre des cadres présents dans les institutions, à l’instar du gouvernement central et les gouvernements provinciaux.

Sur ce point, il n’y a pas photo pour ceux qui, de mauvaise foi veulent comparer le Professeur Modeste BAHATI à certains leaders jaloux proclamés populaires sans critères d’appréciation par leurs acolytes.

L’AFDC-A dont le Sénateur le Professeur Modeste BAHATI est l’Autorité morale a bel et bien un poids politique. Le parti a des élus à tous les niveaux qui vont, le cas échéant, mouiller les maillots sous le mot d’ordre de leur Autorité morale pour donner un deuxième mandat à l’actuel chef de l’Etat Felix A. TSHISEKEDI. Voilà pourquoi les oiseaux de mauvais augure tentent de déstabiliser le Professeur Modeste BAHATI. Mais en réalité, c’est le Président TSHISEKEDI qui est visé.

L’Autorité suprême du pays est consciente de cette cabale qui a pour but de l’empêcher d’avoir un second mandat et ne cèdera jamais à ce jeu d’un groupuscule d’acteurs politiques bien identifiés et suivis de près dans leurs faits et gestes. Leur mode opératoire est connu et suivi de près.

Quant aux investissements en termes de réalisations sociales au profit des congolaises et congolais, le Professeur Modeste BAHATI LUKWEBO n’a rien de comparable à ses détracteurs.

A son actif, plusieurs investissements depuis de longues décennies dans l’immobilier, l’hôtellerie, l’agroalimentaire, le transport et le commerce international. Le tout pour résorber le chômage des milliers des congolaises et congolais sans faire du bruit. D’une profondeur de pensée stratégique et d’une hauteur de vue anticipative, le Maradona congolais, Modeste BAHATI LUKWEBO est un Aigle politique qu’on ne peut combattre sans rencontrer la colère de Dieu. L’homme d’Etat congolais jouit d’une popularité évidente et non virtuelle comme ses détracteurs. Il a un poids politique non négligeable de par ses élus dans les institutions législatives provinciales et nationales. Il aime les gens, il mange avec les gens en conjuguant le verbe manger à toutes les personnes et au pluriel (je mange, tu manges, il mange, nous mangeons, vous mangez, ils mangent).

Tout bien considéré, le Professeur Modeste BAHATI qui est perçuaujourd’hui comme un fusible important pour le chef de l’Etat, il reste un allié sûr, loyal à ses engagement d’accompagner le Président TSHISEKEDI dont il soutient publiquement la candidature à la présidentielle de 2023. Ainsi par procès de métaphore, on dira : « Qui combat Modeste BAHATI LUKWEBO, combat Felix TSHISEKEDI TSHILOMBO ». Attention ! Nous y reviendrons.

Louis D'or Balekelayi

Le pouvoir/Opinion.cd


E-mail
Image
Image

Bi-hebdomadaire d'informations et d'analyses politiques(Groupe de Presse LD MULTIMEDIA). Editeur Responsable Louis d'or BELEKELAYI

Recevez notre lettre d'Information

Restez informés de notre actualité

Utilisateurs