RDC - une feuille de route pour améliorer la situation des droits humains

RDC - une feuille de route pour améliorer la situation des droits humains

UN DES PRINCIPAUX AXES DE FABRICE PUELA

Il  s'est clôturé ce vendredi à Kinshasa, les travaux autour de l'examen périodique universel sur les droits de l'homme en République démocratique du Congo, débutés la veille. Les experts en droits humains des différentes institutions congolaises, de la société civile, du BCNUDH, CNUDH, CIDH, Centre Carter... y ont pris part.

Dans les viseurs, une nouvelle feuille de route sur la situation des droits de l'homme dans ce vaste pays d'Afrique centrale.

« Nous avons eu l'honneur d'ouvrir l'atelier d'évaluation des recommandations issues de l'examen périodique universel 3ème cycle, pour l'élaboration d'une feuille de route. Nous osons croire que la feuille de route, au niveau institutionnel, de la société civile et des partenaires internationaux, facilitera le taux de réalisation et la mise en œuvre des 239 recommandations acceptées par la RDC en date du 07 mai 2019 », a détaillé le ministre Puela dans son allocution de clôture.

Pour conclure, « cette feuille de route permettra à la RDC de mener les actions pour contribuer à l'amélioration de la situation des droits de l'homme dans le pays, et de favoriser un environnement propice pour la mise en place des mécanismes de justice transitionnelle, qui assurera aux congolais surtout dans les zones en conflit, la paix et l'obtention des réparations pour les dommages causés. »

Au cours de ces assises, 85 participants divisés en cinq groupes ont traité les thématiques sur les droits civils et politiques, les droits des femmes et de l'enfant; les droits économiques, sociaux et culturels mais également sur les questions de la justice et lutte contre l'impunité.

Des travaux ayant connu l'appui des ambassades de l'Union Européenne, du Royaume Uni, de la Belgique, mais aussi celui du Bureau conjoint des nations unies pour les droits de l'homme (BCNUDH).

Tony-Antoine Dibendila


E-mail