RDC / CENI : Mise en place de la commission mixte paritaire à l’assemblée nationale, le FCC en total désaccord avec Christophe Mbosso

RDC / CENI : Mise en place de la commission mixte paritaire à l’assemblée nationale, le FCC en total désaccord avec Christophe Mbosso

Dans une déclaration politique rendue publique ce samedi 14 août 2021, les membres de la conférence des présidents cette plateforme forme électorale dit avoir suivi avec “ indignation ”la dernière séance plénière de la chambre basse du parlement consacrée à la mise sur pied d’une commission mixte paritaire chargée d’examiner la conformité à la loi des candidatures à la CENI.



Pour le FCC, cette démarche est non seulement une violation de la loi portant organisation et fonctionnement de la CENI, mais aussi et surtout la preuve que l’assemblée nationale est un service exécutant de la première institution du pays.

« Le FCC dénonce formellement et condamne avec force cette dangereuse dérive, surtout que, comme la démonstration en a été faite lors de la dernière plénière de l’assemblée nationale, elle participe d’une volonté délibérée du pouvoir qui, après s’être assurée du contrôle de la Cour Constitutionnelle, veut prendre le contrôle de la CENI, contrairement aux exigences d’un processus électoral inclusif, apaisé, transparent, gage des élections libres et démocratiques », s’indigne la plateforme de Kabila.

Tout en condamnant les tentatives de débauche au sein de ses membres pour qui on offrirait des postes réservés à l’opposition, aussi bien dans la commission paritaire qu’au sein de la CENI dans l’espoir de donner une apparence de conformité à la loi à ces deux structures, le FCC rappelle qu’il n’a délégué personne “ à la structure interne à l’Union sacrée indûment baptisée commission paritaire ” et réitère sa position dite de fond, à savoir, “ un consensus général de toutes les parties prenantes ”.


E-mail