Le front contre le glissement s'agrandit

Le front contre le glissement s'agrandit

Malmené après son rapprochement à Martin Fayulu au front contre le glissement et l’organisation des élections dans le délai, Delly Sessanga peut compter sur le soutien de Jean-Pierre Lisanga Bonganga. Le coordonnateur de la Dynamique pour la sortie de crise (DYSOC), au cours d’une déclaration, salue l’engagement de ce cadre du G13 à soutenir l’agenda citoyen du mouvement citoyen LUCHA.

Dans sa déclaration dont une copie est parvenue à ACTU7.CD, Lisanga Bonganga estime que la démarche de la LUCHA (lutte pour le changement) « va dans le sens des convergences avec Martin Fayulu autour de la nécessité d’un consensus, de toutes les parties prenantes, sur les réformes électorales ». Ce, poursuit-il, « afin de tenir, dans le délai constitutionnel, des élections libres, démocratiques, inclusives, transparentes et crédibles ».

Le député Delly Sessanga a été clair quant à sa prise de position. Pour lui, « il s’agit d’une convergence de points de vue entre forces politiques et sociales pour une mobilisation pour un consensus sur les réformes électorales ». Voilà ce qui explique pourquoi Delly Sessanga, membre de l’Union Sacrée, s’est associé à Martin Fayulu. Il déclare que « ce front vise l’indépendance de la CENI, le respect du délai constitutionnel sur la tenue des élections en 2023, qui soient vraiment démocratiques, inclusives et libres, en tout cas meilleures que les élections connues dans le passé ».

Delly Sessanga fait savoir que l’actuelle loi électorale, récemment promulguée par le Président de la République, doit être remaniée, et appelle « tous ceux qui croient encore à un consensus sur le sujet, à rejoindre ce front ».


E-mail