Après un « arrangement particulier » entre Gentiny Ngobila et la TMB, la BCC suspend la mesure de mise à l’index contre le gouverneur pour trois mois

Après un « arrangement particulier » entre Gentiny Ngobila et la TMB, la BCC suspend la mesure de mise à l’index contre le gouverneur pour trois mois

La Banque Centrale du Congo (BCC), à travers sa Direction de la surveillance des intermédiaires financiers, suspend, à dater du 18 juin, pour une durée de trois mois, la mesure de mise à l’index initiée contre Gentiny Ngobila Mbaka (Gouverneur de Kinshasa) et Jean Ngoyi Mvunzi (Ministre provincial de Kinshasa en charge des Finances) par la mettre référencée D.03/numéro 00755 du 30 mai 2021.

Et ce, « au regard de l’arrangement particulier conclu avec votre banquier, la TMB », indique un document parvenu à ACTU7.CD.

Il y a quelques semaines, la BCC avait interdit à toutes les banques oeuvrant dans le territoire de la RDC à accorder un crédit financier au Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, à son Ministre des Finances Jean Ngoy Mvunzi et à la ville de Kinshasa. Cette décision était contenue dans une correspondance envoyée au président de l’Association Congolaise des Banques (ACB).

Dans ce document signé par Willy Kalombo N’Senda, Directeur adjoint, la Direction de la surveillance des intermédiaires financiers a dit mettre les trois agents économiques à l’index « à dater de ce jour ». Par conséquent, avait expliqué la lettre, « les établissements des crédits membres de votre association doivent s’abstenir de leur offrir les services et facilités (…) ».

Et de poursuivre : « (…) en ce comprise, la déclinaison de toute demande portant sur les opérations de change et de crédit, dont les agents économiques précités seraient donneurs d’ordres ou bénéficiaires, exception faite du rapatriement des devises relatives aux transactions initiées avant la présente décision ainsi que les opérations de recouvrement ». Comme si cela n’avait pas suffit, la BCC avait demandé au président de l’ACB « d’assurer une large diffusion de cette décision auprès des membres de votre corporation ».


E-mail