Les bords politiques réagissent après la nomination de Bahati Lukwebo comme informateur

Les bords politiques réagissent après la nomination de Bahati Lukwebo comme informateur

Il a pour mission de dégager une nouvelle majorité à l'Assemblée nationale. La nomination du sénateur Bahati Lukwebo a été annoncée dans la soirée de jeudi 31 décembre à la télévision nationale. Suivant le communiqué signé par le directeur de cabinet du président congolais Félix Tshisekedi, cette mission d'information est de 30 jours renouvelable une seule fois.

« Consécutivement à la fin de l'accord politique entre les forces politiques membres du Cap pour le changement (CACH) et celles du Front commun pour le Congo (FCC) en vue de la formation d'un gouvernement de coalition représentatif de ces deux regroupements politiques, le président de la République Félix Tshisekedi vient de confier ce jeudi 31 décembre 2020, conformement à l'article 78 de la constitution , une mission d'information à l'honorable Modeste Bahati Lukwebo en vue d'identifier une coalition majoritaire à l'Assemblée nationale. La mission d'information est de 30 jours renouvelable une seule fois, à compter de ce jour », peut-on lire sur le communiqué rendu public.

Plusieurs réactions sont enregistrées quelques heures après et ce, de différents bords politiques.

« Le président de la République a confié une mission d’information à l’honorable Lukwebo, un homme d’expérience. Cela permettra de cerner, avec exactitude, dans cette partie de poker, qui a quoi entre ses mains. Le jeu démocratique est une question de nombres », a tweeté le conseiller à la Primature et membre du Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila, Patrick Nkanga.

Quand la ministre du Travail Néné Nkulu, aussi membre du FCC rebondit, « en ce 1er jour de l’année, je présente mes vœux de bonheur à la population congolaise. Ma connaissance acquise dans ma carrière de médecin et mon expérience politique renforcent ma conviction à demeurer auprès de Joseph Kabila afin de pérenniser la démocratie chèrement acquise. »

Lonsqu'enfin, un des défenseurs du pouvoir Tshisekedi, Noël Tshiani, conclu, « félicitations au sénateur Lukwebo pour sa désignation en tant qu’informateur. Un homme juste, érudit, intelligent et intègre pour faire le travail lui confié par le président avec abnégation dans l’intérêt de la République. Pleins succès ! »

La RD Congo vient de rentrer deux pieds dans un duel politique, dont la conquête de la majorité à l'Assemblée nationale est le principal enjeu pour d'une part, l'Union sacrée du président en exercice et d'autre, pour le FCC de son prédécesseur, qui est en pleine préparation de sa contre-offensive à partir de Lubumbashi, deuxième ville du pays.

Tony-Antoine Dibendila


E-mail