A Kananga, des hommes en arme prêts à se rendre à Kinshasa, arrêtés

A Kananga, des hommes en arme prêts à se rendre à Kinshasa, arrêtés

L'annonce a été faite samedi dernier par le colonel Joseph Lifoliya Lufi, commandant de la Police nationale ville de Kananga, dans la province du Kasaï Central, au centre de la RD Congo. La Police congolaise a mis la main sur un groupe de trois hommes porteurs d'effets militaires, dont une arme de guerre.

Ils ont été arrêtés au parking Tshikapa-Kinshasa appelé Ilunga Tshibanku, au moment où ils s'apprêtaient à se rendre dans la capitale congolaise Kinshasa. Pour le commandant, les services de renseignements ont été pour beaucoup dans cette arrestation.

« On a pu mettre la main sur deux policiers venus de Lubumbashi. Dans leur sac nous avons retrouvé une arme de guerre non consigné dans leur feuille de route. C'est tout à fait suspect. Parmi eux, il y a un étranger, un tanzanien qui n'arrive à s'exprimer ni en français, moins encore en tshiluba ou en lingala », a-t-il dit.

Évoquant l'insécurité grandissante dans la ville de Kananga.

« Il n'y a pas longtemps nous avons mis la main sur un bandit de grand chemin, un évadé de la prison autrement appelé Saddam, aujourd'hui je le retrouve encore dehors », regrette le colonel, en demandant au passage la population de « rester vigilante et de collaborer » avec la Police.

Soleil Ntumba Mufika, depuis Kananga


E-mail