Pétition contre le bureau Mabunda : un fruit de la corruption qui n'a aucun avenir, pour le député Manara

Pétition contre le bureau Mabunda : un fruit de la corruption qui n'a aucun avenir, pour le député Manara

Les députés signataires d'une pétition contre le bureau Mabunda, ont tenu la déposer ce samedi 05 décembre au bureau de l'Assemblée nationale. Ces derniers accusent le bureau de la chambre basse de violation de certaines dispositions du règlement d'ordre intérieur et d'incompétence. Démarche qualifiée de « fruit de la corruption » par le député  national et élu du PPRD Didier Manara.

« Nous sommes ici depuis 09 heures, nous sommes venus déposer les pétitions que nous avons dressé contre le bureau de l'Assemblée nationale. Et nous avons constaté que tous les bureaux ont été fermés (...) Nous sommes en train de vouloir le faire constater par un huissier de justice pour que lui puisse voir comment le bureau est en train de gérer l'Assemblée nationale (...) Nous avons fait recours au huissier de la justice à qui nous allons remettre notre pétition pour qu'il dépose au bureau de l'Assemblée nationale et aux personnes concernées », a déclaré le député Paulin Mahembo, initiateur de la pétition.
 
Quelques heures plus tard toujours dans les parvis du Palais du peuple, c'est le député FCC Didier Manara, de donner à la presse sa version des faits.
 
« Je continue à insister et j'enfonce le clou, le bureau Mabunda ne tombera pas parce que le bureau en la plénière à la majorité parlementaire. Vous venez de le voir, quand nous avions fait notre déclaration nous étions au tour de 200 sur les 300. Mais eux, sur les 260 ils sont une trentaine. Ce qu'ils n'ont même pas la conviction que la démarche qu'ils sont en train d'entreprendre est la bonne, puisqu'elle est teintée de corruption », entame-t-il.
 
Qui poursuit, « le Parlement est le saint des saints de la démocratie, le Graal. Lorsqu'une démarche est teintée de corruption même l'eternel Dieu ne peut pas la benir. Le début a déjà annoncé la fin, cette démarche ne tiendra pas. Mabunda sera toujours la présidente avec son bureau, jusqu'à la fin de la législature. Lorsqu'une pétition n'est pas déposée et qu'il n'y a pas accusée de réception, ce qu'elle n'a aucune valeur juridique. Et je vous dis qu'elle est nauséabonde, c'est une pétition-corruption. »
 
Et de conclure, « je vous assure qu'il y a des députés qui vont aller en justice, puisque nous avons des preuves de corruption. »
 
Tony-Antoine Dibendila

E-mail