RDC-vente illégale des espaces dans le parc national des Virunga : la société civile demande à Félix Tshisekedi à agir

RDC-vente illégale des espaces dans le parc national des Virunga : la société civile demande à Félix Tshisekedi à agir

Les organisations de la société civile environnementale du Nord-Kivu condamnent la vente des parcelles dans le parc national des Virunga. Dans une note d’opposition a dressé à Felix Tshisekedi, ces ONG tirent la sonnette d’alarme

sur les achats illicites des espaces dans ce site du patrimoine mondial. Elles citent l’exemple de ceux situés dans les villages de Mungunga, Nzulo, Sake, Nyamyumba, Kasengesi, Kitovu, Kavovo Nyiragongo, Rutshuru, Beni, Lubero, …


“Les constructions faites dans le Parc sont un indicateur d’une tendance à favoriser l’impunité et freiner l’Etat de droit en matière de conservation et justice climatique en RDC. Ce qui serait en parfaite contradiction avec les ambitions du Chef de l’Etat et de la RDC”, expliquent les ONG.

Selon les organisations de défense de l’environnement, l’institut nationale pour la conservation est en procès contre certains individus de la du Parc, situé entre Goma et Sake. “En ce jour, il existe deux dossiers civils en cours au niveau de la Cour d’appel du Nord Kivu à Goma, sous le RCA 4453 et 4493”, affirment-elles.

Le parc National des virunga est une entité d’intérêt public avec des dimensions internationales en termes d’engagement, mis sous la gestion de l’ICCN. “C’est donc à tort qu’on peut considérer un Parc comme un bien qu’il est sujet de droit qui a besoin de la défense”, souligne la note d’opposition.

Pour mettre fin à cette cacophonie, les Ong demandent au président de la république de faire respecter le droit de la nature. Le parquet, le Gouvernement provincial, l’ICCN et l’Assemblée nationale sont appelés à la mise en place d’une commission d’enquête mixte.

 

LePouvoir/Ts.


E-mail