RDC : EPST, l’inspection générale interdit l’organisation des maquis pour les finalistes

RDC : EPST, l’inspection générale interdit l’organisation des maquis pour les finalistes

Le Ministère de l’enseignement Primaire, Secondaire et Technique a interdit l’organisation des maquis pour les élèves finalistes du secondaire de cette édition 2020. C’est l’Inspecteur Général adjoint en charge de l’ingénierie de l’EPST, Hubert Kimbonza, qui l’a annoncé sur le site officiel du ministère.

Trois facteurs ont motivé cette décision des autorités scolaires.

Il s’agit premièrement de la non reconnaissance de cette pratique de maquis à la fois par les autorités que par la loi cadre de l’enseignement national.

Deuxièmement. L’organisation des maquis, qui se présente comme l’isolement des élèves finalistes pour préparer les épreuves soit dans des familles d’accueil, soit dans les écoles ou dans des maisons louées pour la circonstance moyennant des frais occasionne un libertinage notoire des “maquisards“. Ce qui les conduit à la dépravation des mœurs.

Troisièmement. La pandémie de la Covid-19.
Si les parents apprenaient que leurs enfants étaient atteints de coronavirus dans les maquis, ils deviendraient réticents à l’idée d’envoyer leurs enfants à l’école. Voilà pourquoi, puisque gérer c’est prévoir, le Ministère de l’EPST décide qu’il n’y aura pas de maquis ni d’internats dans des écoles”, a déclaré Hubert Kimbonza.

Le Ministère de l’EPST met en garde tous les finalistes qui tenteraient d’organiser, de manière clandestine des maquis car même après avoir signé la souche de l’examen d’État, cela n’exclut pas un renvoi définitif.

C’est le lieu d’en appeler à la conscience des responsables d’écoles et des parents de veiller à ce que leurs élèves ne se livrent pas à cette pratique.

Pour rappel, le calendrier réaménagé de l’exetat 2020 prévoit les épreuves hors session dès ce lundi 31 août jusqu’au 5 septembre. La session ordinaire, elle, ira du 7 au 10 septembre, et ce sera la fin de l’année scolaire 2019-2020. Une année sauvée de justesse pour les finalistes du primaire et du secondaire.

LePouvoir/Z.E

 

 

 


E-mail