Ituri : Rupture de la fourniture des intrants de lutte contre le paludisme

Ituri : Rupture de la fourniture des intrants de lutte contre le paludisme

Cette révélation est faite ce lundi 27 juillet 2020, par le médecin chef de zone de santé de Niania lors d'un entretien avec la presse locale. Selon lui, cette rupture est due au non approvisionnement des intrants par le fonds mondial et la dégradation de la route nationale numero 4.

Pour le docteur Joseph Pemanakue, cette situation inquiète au plus haut point la population de cette zone de santé rurale et les personnels soignants qui ne savent plus à quel saint se vouer. Il déplore la rupture des moustiquaires imprégnées d'insecticide à longue durée d'action qui devraient être données aux femmes enceintes lors des consultations prénatales et des anti-paludeens tels que l'arthésynathe injectable, les asaques, les act de tous les âges. Conséquences, la hausse des prix des médicaments et la population qui est sérieusement affectée sur le plan économique dû à la crise économique attribuée à la COVID-19, est obligée d'aller s'approvisionner aux officines pharmaceutiques alors que ces dernières ne fournissent pas un soins de santé de qualité.
 
A l'en croire, le paludisme est la première maladie qui affecte la majorité de la population de sa zone de santé. Il recommande par conséquent aux fournisseurs qui ont signé un accord avec le gouvernement congolais pour l'approvisionnement de ces intrants, à doter comme il le faut toutes les zones de santé.
 
 Au gouvernement congolais de réhabiliter les routes. Le médecin chef de zone a conclu, tout en appelant la population à faire confiance aux structures sanitaires étatiques de sa zone de santé.
 
Olengha Omba Espoir, depuis Bunia

E-mail