Levée de l’état d’urgence sanitaire en RDC: Kinshasa déjà en scène de liesse !

Levée de l’état d’urgence sanitaire en RDC: Kinshasa déjà en scène de liesse !

Le président de la République vient d’annoncer la fin de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble de la RDC à dater du 22 juillet. Dans la capitale c’est du chaud.

Aussitôt déconfiné, aussitôt l’ambiance reprend. Kin,la belle connue de partout capitale d’ambiance mérite son surnom.
Ce mardi 21 juillet tout est rentré comme avant après 4 mois de déconfinement. Notre ronde dans les coins forts nous a permis de voir l’impatience des congolais à l’attente du discours du chef de l’État congolais qui devrait annoncer la levée de l’état d’urgence Sanitaire dans le pays.
Ils étaient scotchés, attentifs devant leurs postes téléviseur,radio, téléphones pour ne citer que ceux-là. Une fois le président Félix annonça la levée et l’ouverture progressive de bars, restaurant , terrasses et autres,c’est le sursaut.
Des scènes de liesse s’enchaînant. Au rond point Ngaba,à la place Victoire , Rond point Terminus de Lemba et tant d’autres coins. Des cris sans précédents des taximens, motocyclistes,passants,tous se réjouissent de ce ouf de soulagement en scandant”Fatshi béton,Fatshi nde champion, Fatshi sukisa”.
Pour Christelle Masaka, résident de Matonge "le Chef de l'Etat a bien fait. 4 mois c'était trop. On en avait marre. Nous lui disons grand merci pour la levée de cette mesure de l'état d'urgence sanitaire”, a-t-elle déclarée à Congo Synthèse.
Par ailleurs Bienvenue Ébène Monzengu leader d’opinion salue cette levée de l’état d’urgence mais avec beaucoup de crainte
“Mme je salue l'adresse du chef de l'Etat mais avec beaucoup de réserve. Il est conscient comment les congolais sont têtues, particulièrement à Kinshasa. Observez vous même l'ambiance ici. Si déjà avec 200 cas on ne respectait les mesures barrières avec 8700 cas on va les respecter. Non, c'est difficile, je doute sincèrement", s'inquiète ce kinois.
Malgré tout rappelons que Félix Antoine Tshisekedi a insisté sur le respect strict des mesures barrières pour arrêter la propagation de cette pandémie. Pour lui la fin de l’état d’urgence n’est pas synonyme de la fin de la covid 19 en RDC. Les Congolais , particulierement les kinois doivent être conscients du danger qui les guette.

 

Gomez 


E-mail