« Il faut faire beaucoup de sacrifices, alors que je suis quelqu'un qui aime être libre », Denise Nyakeru Tshisekedi

« Il faut faire beaucoup de sacrifices, alors que je suis quelqu'un qui aime être libre », Denise Nyakeru Tshisekedi

« Ma vie d'avant me manque. J'ai envie d'aller à Matonge (en Belgique), prendre le Métro à Bruxelles, aller au marché à Kinshasa comme j'en avais pris l'habitude. Ma vie normale me manque », avoue la première dame de la RDC dans un entretien accordé aux confrères de Top Congo FM ce vendredi 26 juin.

Elle reconnaît que la vie est maintenant différente. « Il faut faire beaucoup de sacrifices, alors que je suis quelqu'un qui aime être libre. Même quand on veut faire une course, il faut être toujours accompagner (...) Je n'ai pas changé. Je suis toujours la même. Je vois toujours mes amis en Belgique et ils viennent ici à la Cité de l'union africaine. »
 
« Pour les enfants, il y a un grand changement. Je suis devenue maman poule. Il faut les protéger. Le tout dernier a même craqué, mais il n'a pas le choix. Il faut le protéger », a-t-elle dit.
 
La rédaction

E-mail