RDC : les frontières congolaises objet des incursions des armées de la région (Conseil de ministres)

RDC : les frontières congolaises objet des incursions des armées de la région (Conseil de ministres)

Le gouvernement congolais a tenu en vidéoconférence son conseil des ministres ce vendredi. C'est la 32 ème réunion depuis l'entrée en fonction du pouvoir en exercice. Le constat sécuritaire, comme à l'accoutumée, est marqué entre autres par la présence de l'armée zambienne dans le sud-est du territoire congolais, où les forces armées de la République démocratique du Congo est en alerte. Mais également par l'incursion de militaires sud-soudanais à l'extrême nord-est, une région déjà en proie à des violences orchestrées par les groupes armés actifs.

« Incursion des militaires sud-soudanais dans les provinces de l’Ituri et du Haut-Uélé. Nos services ont été instruits de réagir vigoureusement à ces mouvements », rapporte le compte rendu du porte parole du gouvernement et ministre de la communication Jolino Makelele.
 
Qui est revenu ensuite sur la présence de l'armée zambienne dans le territoire de Moba en province de Tanganyika : « À la frontière avec la Zambie (Kalubamba et Kibanga) nos troupes demeurent en alerte afin de faire face à la menace au cas où les négociations menées sous l’égide de la SADC (une organisation sous régionale, ndlr) n’aboutissaient pas. Il y a lieu de rappeler que la SADC a fini par accepter la mise sur pied d’une commission ad hoc. »
 
Fin avril devant la presse, le président rwandais Paul Kagame pour répondre aux rumeurs persistantes autour de la présence discrète de son armée sur le sol congolais, a livré un détail et non la moindre : « Nos services de renseignement ont bel et bien mené des enquêtes dont les résultats ont été partagés à ceux qui veulent en faire bon usage. Ces derniers temps, la présence des forces de sécurité et des militaires du Burundi est déjà confirmée sur le sol congolais. Ils sont là. »
 
TAD
 
 

E-mail