RDC : le prédicateur Mukuna, accusé de viol et menace de mort, « sera contraint » s'il ne se présente ce mercredi au Parquet (Mandat de comparution)

RDC : le prédicateur Mukuna, accusé de viol et menace de mort, « sera contraint » s'il ne se présente ce mercredi au Parquet (Mandat de comparution)

Le Parquet près la Cour d'appel Kinshasa/Gombe a émis un Mandat de comparution contre le prédicateur évangélique Pascal Mukuna, à la suite d'une plainte déposée contre lui par madame Mamie Tshibola, veuve de Katsha, défunt collaborateur de Mukuna. Elle l'accuse de viol et menace de mort. Le Parquet attend le prédicateur ce mercredi 13 mai à 11 heures de Kinshasa, « faute de ce faire, il y sera contraint conformément à la loi. »

« Nous, Banduki Baombolia Samy, officier du ministère public près la Cour d'appel de Kinshasa/Gombe », entame le Mandat de comparution, mandons monsieur Pascal Mukuna, responsable de l'Assemblee chrétienne de Kinshasa (ACK, une importante communauté religieuse chrétienne), « de comparaitre devant nous, en notre cabinet, local 11, 2 ème niveau de  l'immeuble Palais de justice (Place de l'Independance) dans la commune de la Gombe, le mercredi 13 mai 2020 à 11h00' précise pour y être entendu sur des faits infractionnels à lui imputés et lui faisons savoir que, faute de ce faire, il y sera contraint conformément à la loi. »
 
Pascal Mukuna est accusé de viol, rétention illégale et menaces de mort. Le Parquet assure que répondre à cette convocation est obligatoire.
 
La rédaction
 
 

E-mail