Le gouvernement provincial du Nord-Kivu prépare le rapatriement de 1000 clandestins burundais aux pratiques religieuses « floues »

Le gouvernement provincial du Nord-Kivu prépare le rapatriement de 1000 clandestins burundais aux pratiques religieuses « floues »

Plus de 1000 burundais retrouvés aux alentours du Lac vert à Goma, province du Nord-Kivu. Ils sont arrivés par petits groupes dans la ville jusqu'à constituer une communauté d'environs 1500 individus, rapportent plusieurs sources dont une note de la direction de presse de la présidence.

Certains seraient éparpillés dans la ville. Actuellement le gouvernement provincial prépare leur rapatriement.

Ceux retrouvés près du Lac vert ont été identifiés par la Direction générale de migration (DGM). En situation irrégulière, ils sont porteurs des laisser-passer CPGL expirés depuis un an.

« Ces sujets burundais affirment être à la recherche d'un asile politique. Ils s'opposent à toute idée de rapatriement dans leur pays. Ces clandestins organisent nuitamment des cultes religieux. Ils portent des insignes religieux catholiques (chapelets et autres pagnes frappés d'effigie de la Vierge Marie) mais organisent un culte religieux aux contours flous », détaille une note de la direction de presse de la présidence congolaise.

Plusieurs questions restent à élucider au sujet de la raison principale de leur arrivée à Goma et de l’itinéraire emprunté.

La rédaction


E-mail