RDC : Bahati Lukwebo n'est nullement visé par une pétition des sénateurs, précise un sénateur de l'Union Sacrée

B6024E58 0DF3 42ED 9B31 ABFD2EE78ED1Le président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo n'est nullement visé par une quelconque pétition tels que relayé par certains médias et réseaux sociaux. À en croire un sénateur de l'Union sacrée, cette prétendue pétition est l'œuvre des personnes mal intentionnées qui se sont servies des listes des sénateurs ayant pris part au congrès du samedi dernier convoqué par le président de l'Assemblée nationale et les ont utilisées abusivement en vue de vouloir déstabiliser les institutions au moment où la République est préoccupée par la situation sécuritaire caractérisée par la résurgence des rebelles du M23.

"Ces personnes, partant des signatures des Sénateurs, les ont utilisées abusivement pour des motifs inavoués aux fins de déstabiliser les institutions de la République. Aucun de ces Sénateurs cités n’a pris part à pareille initiative, ni apposer sa signature sur la soi-disant pétition. Les Sénateurs concernés se disent lésés et envisagent de saisir les instances judiciaires compétentes", a expliqué ce mardi 31 mars 2022 cet élu de la chambre haute du parlement.

Le président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo a annoncé samedi 28 mai dernier le désistement du sénateur Louis Mbonga comme candidat juge constitutionnel pour le compte du parlement. À la suite de ce désistement, c'est le sénateur Mandza Dieudonné qui était resté le seul en lice et va compléter la composante parlement à la Cour Constitutionnelle.

Le sénateur Mandza Dieudonné va succéder officiellement au juge Polycarpe Mongulu décédé au mois d'avril dernier


E-mail
Image
Image

Bi-hebdomadaire d'informations et d'analyses politiques(Groupe de Presse LD MULTIMEDIA). Editeur Responsable Louis d'or BELEKELAYI

Recevez notre lettre d'Information

Restez informés de notre actualité

Utilisateurs