×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 652

*Kinshasa : Les épouses et les enfants militaire dénoncent la manipulation au sein de l'armée par les personnalités politique*

*Kinshasa : Les épouses et les enfants militaire dénoncent la manipulation au sein de l'armée par les personnalités politique*

Par Héritier Lelo 

 
La discipline est la mère des armes dit-on. Dans la même optique que la société civile des dépendants des militaires et policiers ont été dans la rue ce lundi 17 janvier 2022, pour contesté la manipulation des forces armées par les autorités politiques de la République.
 
Cette marche pacifique a connu la participation des épouses et des enfants des militaires venus dans les différents camps de la capitale, notamment, camp Kokolo, camps Mobile, camp Tshiatshi et camp Mabaya.
 
Ces derniers, revendiquent la revalorisation de leurs parents, époux ou épouse qui servent sous le drapeau. Suite à l'incident qui a été commise par les escortes de premier vice-président de l'Assemblée nationale Jean-Marc Kabund-a-Kabund dont fait l'objet d'une humiliation d'un garde républicain dans un trafic de circulation.
 
Après avoir observé avec amertume le comportement malsain de Jean-Marc Kabund-a-Kabund au regard du garde républicain, ils réclament ce qui suit :
 
La séparation du pouvoir entre la politique et le corps sécuritaire du pays ; accorder aux militaires et policiers les droits à la défense juridique face à l'injustice sociale ; mettre une politique managériale pour éviter les conflits entre les hommes en uniforme entre autre la police et le FARDC ; rétablir la principale sacro-saint de l'armée et celle de la police qui est la discipline ; organiser les patrouilles mixte entre le FARDC et la police pour la solidarité ; revalorisé les policiers et les militaires actifs et blessés de guerres en rétablissant leurs droit dans les transports publics et privés en vue de mettre fin à l'indignation qu'ils subissent envers des tierces ; la mise en application de leurs droit telles que reconnu dans leur droit organique qui sont entre autres les avantages dont nous leurs dépendants nous devons en bénéficier : les frais d'indemnité de leurs carrières, terrain gratuit avant de quitté le camp,  carte ayant-droits avec mention mort pour la patrie pour les dépendants des militaires qui sont mort au front etc.
 
Par ailleurs, la coordinatrice de la société civile des dépendants des militaires et policiers, Pauliane Budjamabe, appelle la police et le FARDC de vivre en paix et de travailler en collaboration pour l'intérêt de la République, car cet acte posé par le président ai de l'UDPS peut engendrer une révolte entre les policiers et les gardes républicain.
 
Précisons que, les épouses et les enfants des militaires ont jugé bon de rejoindre la voix de la rue pour défendre la cause de leurs parents. Leur mémo a été reçu par le protocole du chef de l'État, devant la résidence de Félix Tshisekedi.

E-mail
Image
Image

Bi-hebdomadaire d'informations et d'analyses politiques(Groupe de Presse LD MULTIMEDIA). Editeur Responsable Louis d'or BELEKELAYI

Recevez notre lettre d'Information

Restez informés de notre actualité

Utilisateurs