RDC : bientôt de patrouilles conjointes congolo-ougandaises sur le lac Edouard

 lac Edouard

Le président du comité des pêcheurs du lac Edouard Mbusa Kavasya Noé, a restitué jeudi le contenu des derniers travaux autour de nouvelles mesures prises sur la pratique de la pêche sur ce lac, lors d'un meeting à l'intention de pêcheurs.

La RDC et l'Ouganda espèrent donc mettre fin à des arrestations répétitives de pêcheurs sur le lac Édouard, pour raisons de violations de limites lacustres, en instaurant certaines mesures et en introduisant une réglementation commune de la pêche. En début de cette semaine dans le district de Kasese en Ouganda voisin, les représentants de deux pays ont pris 48 heures de travaux. Le ministre provincial de pêche de la province du Nord-Kivu et une délégation de hauts responsables de pêcheurs congolais ont représenté la partie congolaise.

La patrouille conjointe entre les forces marines congolo-ougandaise le long des frontières lacustres, l'installation des caméras de surveillance et l'application de la loi sur la pêche, sont quelques unes des mesures prises.

« Les mesures qui viennent d'être prises, c'est d'ordonner la pêche sur le lac. Des patrouilles seront amorcées, des pirogues auront des plaques d'immatriculation qui sont munies des satellites qui vont permettre de surveiller le mouvement des pêcheurs. Il y aura une caméra de surveillance au-dessus du Lac pour contrôler les pêcheurs. Ainsi, je demande à tous les armateurs de se mettre en ordre. Surtout que celui qui sait qu'il n'a pas de filets conformes mais aussi éviter de passer de l'autre côté de la frontière lacustre », a recommandé Mbusa Kavasya.

De dizaines de pêcheurs congolais restent emprisonnés en Ouganda, depuis quelques semaines pour « viol » de limites liquides du lac.

La rédaction


E-mail