RDC: en neuf mois, le déficit budgétaire enregistré est de 509 millions USD (Ministère des finances)

RDC: en neuf mois, le déficit budgétaire enregistré est de 509 millions USD (Ministère des finances)

La République Démocratique du Congo est entrée dans la zone rouge, suite à la crise sanitaire marquée par la propagation du coronavirus. Invité à un déjeuner d’échange, organisé jeudi 22 octobre, par la chambre de commerce belgo-congolaise Luxembourgeoise, le Ministre des finances a présenté un tableau sombre des finances publiques de la RDC.


“Le budget 2020 de 11 milliards s’est buté à plusieurs difficultés, dès le mois de janvier. D’abord au niveau des discussions. Car, il fallait beaucoup d’effort en terme des réformes pour passer la pression fiscale de 8 à 13%”, rappelle Sele Yalaghuli, dans son exposé axé sur l’accompagnement du secteur privée dans le contexte de Covid-19.

Tous les experts s’accordent que l’économie congolaise a connu une contraction de -1,9%. Cette baisse de production intérieure a conduit également à la réduction des recettes publiques.

“En 2019, nous avons connu un déficit public de 455 milliards de franc congolais (272 millions USD au taux budgétaire de 1669 FC) en 12 mois. Alors que pour neuf mois, nous sommes déjà à 1000 milliards de franc congolais (509 millions USD au taux indicatif de 1967 FC) de déficit public pour l’exercice 2020”, a souligné le Ministre de finances devant le patronat.

Ce déficit publique est le double de celui de 2019. La raison est simple, a-t-il expliqué. “Nous avons un budget virtuel de 11 milliards USD avec des recettes réelles de 4,5 milliards USD. On ne peut arriver à ça”, a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, Sele Yalaghuli a rappelé que 97% des recettes mobilisées couvrent les dépenses contraignantes, notamment le fonctionnement la rémunération et les services de la dette publique, depuis le début de l’année. Pour couvrir le déficit budgétaire, l’Etat recours aux réserves de la banque centrale, a expliqué le Ministre des finances.

LePouvoir/Ts.


E-mail