La BCC recours à la police et la justice pour arrêter la spéculation du taux de change

La BCC recours à la police et la justice pour arrêter la spéculation du taux de change

Après la fluctuation du taux de change, la Banque Centrale du Congo (BCC) veut maintenant faire respecter la loi en la matière.

Dans un communiqué du 4 Août 2020 parvenu à Tsieleka, l’institution d’émission invite les bureau de change et les cambistes manuels personnes physiques à afficher leurs cours de change exclusivement à l’intérieur de leurs locaux.

Pour faire respecter la mesure, la Banque centrale du Congo demande aux autorités politico administratives, la police nationale congolaise et la justice à prendre des mesures pour mettre fin à des pratiques, qui favorisent la spéculation sur le cours de la monnaie nationale, avec un impact nuisible sur la stabilité du cadre macro-économique.

Cependant, quatre jours après la prise de cette décision, sur le marché de change, il s’observe une disparité du taux. Le dollar s’échange entre 1.800 franc et 1.950 FC. Cependant, le prix des biens et services sont restés au taux de 2.030 Fc. C’est le cas des supermarchés à Kinshasa. Alors qu’à l’indicatif, le taux est de 1.949 Franc congolais.

 

LePouvoir/Ts.


E-mail