RDC : l’exonération des opérateurs économiques à certaines taxes et impôts n’a pas conduit à la stabilité de prix sur le marché (conjoncture économique)

RDC : l’exonération des opérateurs économiques à certaines taxes et impôts n’a pas conduit à la stabilité de prix sur le marché (conjoncture économique)

Malgré l’allégement de certaines taxes aux opérateurs économiques pour baisser le prix des produits de premières nécessités, sur le marché le prix des denrées alimentaires continuent à galoper. C’est le constat des membres de la réunion de conjoncture économique de ce mardi 28 juillet, présidée par le Chef du Gouvernement Sylvestre Ilunga. 

Par rapport à la dépréciation du franc congolais face au dollar américain, les membres du comité de conjoncture économique note un ralentissement tant soit peu du rythme de la monnaie nationale par rapport à la devise étrangère. Les efforts doivent être conjugués et à condition que tout le monde s’y mette.

“Il y a des opérateurs économiques qui ont bénéficié de la suspension de paiement de certains impôts dans le cadre de la préservation de l’économie nationale par rapport aux effets néfastes de la covid-19. Mais les prix sont en train de flamber  en même temps. Nous ne jouons pas franc jeu”, s’est alarmé Jean Baudouin Mayo vice-premier ministre et ministre en charge du Budget.

Au cour de la réunion, le ministre des Mines Willy Kitobo a rassuré que la production minière n’a pas été affecté par la covid-19. Pour ce faire, le Gouvernement encourage les opérateurs miniers à produire davantage.  

LePouvoir/Tsieleka

 


E-mail