RDC : La Banque centrale rappelle l'interdiction des opérations de collecte illégale de l'épargne public

RDC : La Banque centrale rappelle l'interdiction des opérations de collecte illégale de l'épargne public

La Banque centrale du Congo (BCC) revient à la charge en rapport avec sa mise en garde faite plusieurs fois contre les opérations de collecte illégale de l’épargne du public en Rd Congo. Allusion faite aux Crypto-monnaie, Bitcoins, Monnaie virtuelle… qui sont assorties des taux d’intérêts créditeurs excessifs, des promesses de bonification et des avantages en nature suivant l’importance des mises.

 

Pour le gouverneur de la Banque centrale, ces activités ne sont ni réglementées, ni autorisées à opérer en Rd Congo et les structures qui les portent agissent en violation des dispositions de la loi n° 003/2002 du 02 février 2002 relative à l’activité et au contrôle des Établissements de crédit.
 
 La banque centrale attire, une fois de plus, l’attention particulière du Public, d’une part, sur les activités de ces structures qui proposent, sans y être autorisées, par la voie de sites internet ou de réseaux sociaux, des investissements sur des produits dérivés, sur des crypto-actifs via les fonds récoltés dans un système pyramidal et, d’autre part, sur les risques importants associés à ces opérations sur des actifs spéculatifs », a interpellé Deogracias Mutombo.
 
Les épargnants de la Rd Congo sont ainsi invités à accroître leur vigilance face aux propositions d’investissement sur ces plateformes aux fins de se prémunir contre tout risque de perte de leurs avoirs comme cela a été le cas avec Bindo promotion et Nguma de triste mémoire. 
 
« L’autorité de régulation et de contrôle du système financier national décline, à nouveau, toute responsabilité pour tout désagrément que subiraient les personnes qui s’adonneraient à ces transactions à travers ces structures illégales », a insisté Deogracias Mutombo dans un communiqué officiel daté du 2 juillet 2020.
 
LePouvoir/Z.E
 

E-mail