Les Nations-Unies condamnent l'interpellation de Tshala Mwana

Les Nations-Unies condamnent l'interpellation de Tshala Mwana

Interpellée ce lundi par les agents de l'Agence nationale de renseignements (ANR), la chanteuse congolaise obtient le soutien notamment du Bureau conjoint des Nations-Unies pour le droit de l'homme (BCNUDH).

Dans une série de tweets, le BCNUDH dit s'inquiéter de la dérive observée à l'encontre, entre autres, des artistes musiciens.
 
« L’artiste musicienne Elisabeth Tshala Muana Muidikayi a été interpellée par les services de l’Agence nationale des renseignements. Après la censure et les menaces contre Jean Jacques  Kibinda Pembele "Karmapa", auteur de la Chanson "Mama Yemo". Le BCNUDH s’inquiète de cette dérive qui est contraire à la volonté de  promouvoir et protéger les droits de l’homme, notamment la liberté d’expression des acteurs culturels », peut-on lire.
 
La chanteuse Tshala Mwana a mis dans le marché un morceau musical qui a vite suscité des polémiques politiques, en cette période de crise entre le Front commun pour le Congo (FCC) de l'ancien président Joseph Kabila et le Cap pour le changement (CACH) de son successeur Félix Tshisekedi.
 
La rédaction

E-mail