Malgré « les millions » enregistrés par le péage, la route Kinshasa - Matadi risque de se couper

Malgré « les millions » enregistrés par le péage, la route Kinshasa - Matadi risque de se couper

La Route Nationale n°1 Kinshasa - Kongo Central est sérieusement menacée par trois têtes d'érosion, au niveau de Mbanza-Ngungu, qui risque de couper cette artère de grande importance économique si rien n'est fait en toute urgence. Les députés nationaux ressortissants de cette partie du pays, le Sud-Ouest, se préoccupent de la question. Un d'eux, le député Jacques Lunguana, a effectué une descente sur le lieu et a fait un douloureux constat qu'il a communiqué à la presse ce mardi.

« Nous sommes choqués de constater que malgré les 5 millions de dollars que les chinois reçoivent comme péage sur notre route, ils n'arrivent pas à constater que la route est en danger. C'est ce qui va être notre cheval de bataille avec le gouvernement central... Il ne faut pas attendre que les gens meurent, il ne faut pas attendre que le pays soit en difficulté. La Nationale n°1 est le poumon de notre économie et le Kongo Central n'en bénéficie de rien... Nous sommes au courant de tout », s'est indigné le rapporteur adjoint de l'Assemblée nationale.
 
Promettant de saisir également les établissements ad hoc pour intervenir le plus rapidement possible. 
 
Ces trois têtes d'érosion se situent au niveau de la montagne Dilombele. Les deux têtes sont localisées de part et d'autre de la route et la troisième tête se crée au niveau de la descente Kitemoko, où aucune possibilité de déviation n'est possible. Une pluie torrentielle pourrait causer un véritable drame car la rupture complète de cette route privera Kinshasa des approvisionnements en denrées alimentaires, et un important coup budgétaire pour la province du Kongo Central. 
 
Tony-Antoine Dibendila

E-mail