La Prison centrale de Makala au bord d'une rupture en stock alimentaire

La Prison centrale de Makala au bord d'une rupture en stock alimentaire

Le vice-ministre de la Justice était à la Prison de Makala ce jeudi. Bernard Takaishe qu'accompagnaient la conseillère spéciale du chef de l'État en charge de la jeunesse et la conseillère du ministre des Droits humains, était allé faire un état de lieu du niveau de ravitaillement de la nourriture des prisonniers.

C'est pour mettre un terme aux rumeurs et différentes réclamations en provenance de la Prison centrale de la capitale, faisant état de manque d'approvisionnement en nourriture que le vice-ministre s'y est rendu. Du rapport fait par le directeur de la prison, il y a carence. Du stock en médicament et en nourriture est presqu'épuisé. Le vice-ministre assure qu'il y a déjà un début de solution et qu'en parallèle, un travail de désengorgement de la prison est en train d'être réalisé.
 
« Nous avons été saisi par le directeur de la Prison centrale de Makala, au sujet de l'approvisionnement. C'est pourquoi nous avons décidé de descendre sur le lieu pour nous en rendre compte. Nous avons effectivement constaté qu'il y a un problème d'approvisionnement, qui va bientôt d'ailleurs s'épuiser. Et l'alerte qui nous a été donnée c'est pourque l'approvisionnement ne s'épuise pas, au risque de créer d'avantage une tension inutile », a dit ce membre du gouvernement.
 
Pour conclure, « nous sommes là pour nous enquérir de la situation, et ensuite faire rapport au premier ministre pour qu'une solution rapide soit trouvée. »
 
La rédaction

E-mail