RD Congo : Quelques membres de la presse présidentielle placés en garde à vue

RD Congo : Quelques membres de la presse présidentielle placés en garde à vue

Depuis samedi 25 juillet dernier, trois membres de la presse présidentielle sont mis en garde à vue avec autorisation du Conseil national de sécurité (CNS), rapportent plusieurs sources, y compris nos confrères de Actualite.CD.

Un journaliste de la télévision publique RTNC attaché à la Présidence congolaise Patrick Mukuy, et deux opérateurs de prises de vues, Roger Diey et David Ekabani. 
 
Les trois sont soupçonnés d’avoir fait fuiter le dernier discours du président Tshisekedi sur la levée de l’état d’urgence. 
 
Giscard Kusema directeur adjoint de la presse présidentielle est également suspecté mais reste en liberté, ses téléphones restent confisqués pour raisons d’enquête.
 
Les faits remontent d'il y a peu. Quelques minutes avant la diffusion du discours de Félix Tshisekedi sur la levée de l’état d’urgence, un court audio de plus ou moins une minute avait été partagé sur les réseaux sociaux.
 
La rédaction

E-mail