PLAINTE CONTRE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L'ONEM : COUP DE THÉÂTRE. LE PLAIGANT INTROUVABLE

PLAINTE CONTRE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L'ONEM : COUP DE THÉÂTRE. LE PLAIGANT INTROUVABLE

Les 16 et le 17 Juin derniers, l'opinion a été alertée par un certain junior Muela Lubeki, stagiaire non retenu par la BAD pour un stage en vue de l'emploi via L'ONEM et son avocat conseil Maître Trésor Mamba Biduaya, sur un certain détournement par la direction générale de L'ONEM de 320.000 dollars destinés à la formation et l'encadrement des demandeurs d'emplois.

Informée, l'entreprise (ONEM) n'a pas tardé à faire une mise au point claire sur l'origine des fonds, le montant et sa gestion sous l'œil vigilant du gouvernement et de la Banque africaine de développement, BAD en sigle. L'opinion a été vite éclairée.
 
Alors que le Parquet général près la Cour d'appel de Kinshasa/Matete attendait le plaignant et son avocat pour confirmer la plainte, il nous revient hélas que  leurs numéros de téléphone ne passent, toujours hors périmètre cellulaire et plus grave encore leurs adresses indiquées sur la plainte seraient introuvables.
 
L'opinion se demande s'il ne s'agit là d'un réseau mafieux et terroriste pour arnaquer les mandataires publics.
 
Du côté de L'ONEM, on observe une sérénité absolue et les armes sont affûtées pour affronter, pièce contre pièce ,le plaignant, son conseil et au-dela, dans l'ombre la main noire bien identifiée.
 
 La rédaction

E-mail