RDC : Le conseil des ministres fait état d'un trafic « d'attestations de décès » autour de COVID-19

RDC : Le conseil des ministres fait état d'un trafic « d'attestations de décès » autour de COVID-19

Le gouvernement congolais s'est réuni en 31 ème réunion du conseil des ministres ce vendredi, présidée par Félix Tshisekedi, en visioconférence.

Des questions importantes ont été évoquées dont un certain trafic autour du nouveau Coronavirus dans le pays, portant sur les attestations des décès. Il existerait un réseau d'individus qui pousserait des familles à attribuer à la COVID-19 le décès de leurs proches. L'idée est de saper les efforts du gouvernement.

« Concernant les attestations de décès délivrées pour cause du COVID-19, le président de la République a été informé de ce qu’un trafic serait organisé consistant à pousser des familles à faire des déclarations de décès des membres de leur famille pour cause de COVID-19 moyennant rétribution, ceci afin de porter atteinte aux efforts du Gouvernement dans sa lutte contre le COVID-19. Le chef de l’Etat a instruit le ministre de la Santé de lui faire rapport à ce sujet », a dit dans son compte-rendu le porte parole du gouvernement Jolino Makelele.
 
Qui évoque, plus loin, l'intervention du numéro un du Secrétariat Technique à la riposte dans le pays, à propos du produit malgache de prévention contre cette pandémie, Covid-Organics.
 
« Le Professeur Muyembe a indiqué qu’après le passage du président de la République à l’INRB, le Secrétariat Technique a organisé une séance de travail avec une équipe des scientifiques du Congo Brazza pour envisager les perspectives du produit expérimenté à Madagascar.
 
Toutes les réflexions y relatives seront soumises aux Comités d’Ethiques respectifs de ces deux pays. »
 
TAD

E-mail