« De ma propre initiative, je tiens à m'en excuser », Le journaliste Christian Malard revient sur ses propos injurieux contre le président Tshisekedi et son prédécesseur

« De ma propre initiative, je tiens à m'en excuser », Le journaliste Christian Malard revient sur ses propos injurieux contre le président Tshisekedi et son prédécesseur

Après la correspondance de la République démocratique du Congo à l'État d'Israël, le journaliste Christian Malard, correspondant à i24 News, un média privé israélien, est revenu ce lundi sur ses propos injurieux tenus à l'encontre du président congolais Félix Tshisekedi et de son prédécesseur Joseph Kabila.

Deux autorités congolaises qu'il a qualifié « d'escrocs et de tyrans » le jeudi dernier dans sa chronique.

Dans son mea-culpa, il reconnaît que ses dires ont heurté l'actuel président de la RDC et son prédécesseur, d'où sa réparation de faits.

« Lors de ma chronique dans nos journaux la semaine passée, j'ai tenu des propos qui ont heurté le président Tshisekedi et le président Kabila, ainsi que l'ensemble du peuple congolais. Il y a des fois où les paroles peuvent dépasser la pensée et ça a été le cas. De ma propre initiative, je tiens à m'en excuser auprès du président Tshisekedi, auprès du président Kabila, mais aussi auprès du peuple de la RDC », a-t-il dit sur la même chaîne.
 
Christian Malard avait estimé que la crise sanitaire de la pandémie du COVID-19 peut servir de prétexte aux dictateurs africains ou dans d’autres contrées du monde, pour prendre des mesures répressives et asseoir leur dictature. Pour illustrer ses propos, il a cité le 5 ème président de la RDC, Félix Tshisekedi. Ce qui a été mal perçu par l'opinion congolaise.
 
La rédaction

E-mail