Le Kasaï-Central table sur une paix durable à travers « la Justice »

Le Kasaï-Central table sur une paix durable à travers « la Justice »

A l'occasion de la célébration du soixante-douzième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme chaque 10 décembre, la direction générale de la Société congolaise pour l'Etat de droit a organisé une conférence-débat. Avec pour thème, "la paix par le droit pour une paix durable dans l'espace kasaien", développé par le professeur Bertin Beya, Secrétaire général Académique de l'UNIKAN.

Cette conférence a connu également une autre communication du Bâtonnier de l'Ordre du Barreau du Kasaï-Central sur "la réponse judiciaire aux crimes graves commis au Kasaï". Plusieurs personnalités ont pris part à cette activité parmi lesquelles les victimes du Grand Kasaï.

D'après maître Dominique Kambala, cette activité vise à interpeler les autorités afin de concrétiser leurs promesses sur l'état de droits. Mais pour le président des victimes du Grand Kasaï, l'État doit avoir un œil regardant sur le cas de toutes les victimes de l'espace kasaien.

Soleil Ntumba Mufika, depuis le Kasaï-Central


E-mail